Antjie Krog
La douleur des mots
Jeudi, 7 Novembre, 2013 - 20:30
Bibliothèque Albert Legendre à Laval

Apartheid : vérité et réconciliation

Dès le lycée, Antjie Krog entre en rébellion contre l'apartheid en publiant un poème, Mon beau pays, qui appelle à la fin de la ségrégation entre Noirs et Blancs. Il fait scandale mais, raconte Georges Lory son traducteur, "l'histoire parvient aux oreilles de Nelson Mandela, enfermé avec ses compagnons sur l'île de Robben Island. Si une jeune Afrikaner émet de tels voeux, estime-t-il, tout n'est pas perdu dans ce pays." Devenue universitaire, poétesse et journaliste, Antjie Krog démontre que l'écriture est à la fois survie personnelle et arme de combat universelle.

En 1998, elle publie Country of my Skull, traduit en 2004 aux éditions Actes Sud sous le titre La douleur des mots, dans lequel elle rend compte des travaux de la Commission Vérité et Réconciliation (1996-1997), mise sur pied par Nelson Mandela, et restitue les témoignages des victimes du régime de l'apartheid, de son intolérable cruauté et de sa bêtise effroyable.

Roman et poésie traduits :
- La douleur des mots (Actes Sud, 2004)
- Ni pillard ni fuyard (Le Temps qu’il fait, 2004)
- Une syllabe de sang (Le temps qu'il fait, 2013)

Antjie Krog est accueillie en Pays de la Loire par Lettres sur Loire et d'ailleurs, réseau de structures littéraires en Pays de la Loire réunissant la Maison de la Poésie (Nantes), la Maison des Littératures (Saumur), la Maison Julien Gracq (Saint-Florent-le-Vieil), le Grand R (La Roche-sur- Yon) et Lecture en Tête (Laval).
Avec le soutien de la Région Pays de la Loire et de l'Institut français dans le cadre de la saison France - Afrique du Sud 2012 & 2013.





En partenariat avec la bibliothèque Albert Legendre, l'association Un oiseau sur l'épaule et la librairie du Marais
Entrée libre et gratuite